06/11/2007

Tant de choses

... à raconter depuis que je ne suis plus passée par ces pages. C'est horrible, vous allez vous faire broyer... d'infos en tout genre.

Des tristes, des bonnes, des joyeuses, des moins drôles, des quand même marrantes et tout le reste.

Enfin, ça remonte... alors en vrac. Il y a eu... heu... (là je prends mon agenda pour vraiment me rendre compte du temps que j'ai passé à ne plus poster sur ce blog. Purée, déjà un mois... Beuh!)

* Il y a eu le bonheur d'accueillir un nouveau chaton dans ma maison. Un rêve avec un réveil brutal. Avec trop de sales angoisses...

* L'annonce que je vais bien donner la nouvelle session d'un cours de danse qui me branche trop... et c'est jeudi à 18h. S'il vous faut des invitations, n'hésitez pas!

* Un contrôle de police dans mon bar préféré alors que j'étais absente, même pas drôle.

* Un retour de Tokio avec plein d'ambitions de la part de Pit'. Merci pour les chaussettes tongs.

* Et surtout un voyage vers Djerba, tout frais payé, pour le journal, avec des tennismens trop amicaux et des Tunisiens charmeurs à n'en plus finir. Avec de supers rencontres: Joow et Ju en premier, deux petits personnages insolents, rêveurs et terriblement attachants; Zak et Aymen (Arrgh), les deux cousins animateurs; Midou (Arghh) et Chicho, les deux cavaliers avec qui il y avait aucun risque de parler de cul (enfin, moins qu'avec les autres, disons) et tous les personnages rencontrés sur place: Sammi, Louis, Charles, Ed,... Il y en a de trop en vrai. Excellent, heuu non MOMTAZ, c'est comme ça qu'on dit là-bas. Une semaine sous le soleil à rien foutre ou presque, à se faire masser, à bronzer, à promener sur la plage, à matter les joueurs de volley, à manger des délicieuses spécialistés de poisson, à danser sur des standards disco des années 80, à boire des cocktails super alccolisés dès 10h du matin,... mais aussi à se faire bouffer par les moustiques mutants, se faire draguer effrontément à tout moment de la journée, à se faire traiter de "Gazelle" et de "Blonde" à la fois (la misère), à plonger pour rire dans la piscine glaciale,... Enfin voilà, je me suis bien marrée. J'espère y retourner, avec la même troupe l'année prochaine.

* Depuis, mon retour en terre connue. Trop bien, bronzée, en forme comme tout, retrouver Ginger, les potes (Pit', 'Rax, Loli, les Lous, Pierrot, Tonton, Reyhan, Sami, Miguel,...) et la famille, reprendre le travail (la garde en plus), mais pas le sport (garde, oblige. Demain, j'y retourne!), reboire des GinFizz à 5€ (ça fait plus de 10 dinars en vrai, la misère...). Tout pour vivre, quoi. Là-bas, j'étais un Ovni. Ici, je suis chez moi.

Je tiens quand même à citer une phrase qui m'a bien fait rire. "Toi, t'es malheureuse, ça se voit. Tu n'as rien, ni personne. Tu t'attaches à tout ce qui t'entoure. Même les coquillages, tu les prends pour toi."

Peut-être, mais Gars, tu ne connais pas ma vie, et je ne veux certainement pas de la tienne. Je m'attache à tout ce qui me plaît, nuance et quand ça ne me plaît plus, je lâche. T'en a fait les frais... Je n'ai même pas à m'excuser.

 

21:55 Écrit par GssYk dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.