15/02/2008

La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste

"Arrête ton manège, Zébulon..." Il serait temps.

Un constat: mes deux n'anges sont mélancoliques. Et c'est peu dire...

Pourtant, la mélancolie n'est en vrai qu'un gros bain moussant de merde. On ne n'y reste plongé que parce qu'on y est au chaud. Mais l'atmosphère y est puant, acre, émétique et répugnant. Mais, "s'il existe un enfer en ce monde, il se trouve dans le coeur d'un homme mélancolique". Ne pouvoir-vouloir rien faire est pire que tout.

Bon, prenons une douche, rinçons-nous et allons plus loin que ces regrets à la c..

Love, kisses and rock'n'roll!

 

15:46 Écrit par GssYk dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

La mélancolie est un moteur très puissant, c'est le mien. Je n'ai pas le profil de l'insouciance. Lui non plus. Car il y a des poids qui n'auraient jamais dû être posés sur nos épaules, et qui font, à jamais, courber la tête. Tu sais, pourtant. Ne crois pas que l'on ne veut pas s'en sortir. On a juste des armes différentes.

Écrit par : Piteuse | 16/02/2008

Les commentaires sont fermés.