13/04/2008

La distance sépare

Mon n'ange part toutes les semaines, on le sait. Ma vie s'arrête quand il part, on le sait aussi. Alors je compense. Travaille, dur et longtemps, fais du sport, dur et longtemps. Le reste n'est que du remplissage. Mais j'en profite quand même. Si bien que j'ai passé la soirée d'hier à partager la passion d'amis, à me réjouir de l'invention des shorts, à respirer la sueur jusqu'à "m'en prendre plein l'objectif", à faire "languir de pauvres spectateurs", ,... pour finir complètement à l'ouest avec mon nouveau chef. J'adore... Endormie après 6h, réveillée avant midi, je suis dans le vague. Mais contente de la soirée. J'ai juste envie d'être déjà demain 13h...

 

Sinon, samedi matin, je me suis réveillée avec une phrase qui devient donc la citatyion du jour. Dixit Pap... "Lebrun? C'est quand même un nom à se faire enculer." Amis de la poésie, bonjour!

18:10 Écrit par GssYk dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.